Quel est le tarif pour un relevé d’architecture ?

Pour pouvoir procéder à la rénovation de votre habitation, vous aurez besoin d’un relevé d’architecture précis puisque le détail sur le plan fourni lors de l’achat ne sera pas suffisant pour lancer les travaux.

Le relevé d’architecture est un document qui indique les caractéristiques d’agencement de votre bien immobilier. Il décrit la surface, l’état des lieux et le type de construction (par exemple maison ou appartement). Le relevé d’architecture peut également être présent sur une carte. Vous avez besoin du relevé d’architecture avant-projet pour pouvoir effectuer vos travaux parce que cela permet au maître d’ouvrage de savoir comment orienter votre projet de construction.

Tarif relevé d’architecture : pourquoi faut-il le faire avant la réalisation des travaux ?

Votre architecte aura besoin du plan fourni par le vendeur au moment de la vente pour pouvoir calculer les surfaces exactes et donc estimer le coût de la rénovation d’un appartement, d’un agrandissement ou de la rénovation d’une maison. En effet, si vous ne faites pas attention aux plans fournis par le vendeur avant même la signature du compromis, il sera impossible au bureau d’études ou à l’agence d’architecture d’intérieur tout remettre en ordre après coup ! De plus, si jamais il y a eu une erreur de cloisons ou de combles sur les plans fournis par le propriétaire initial alors cette erreur devra être corrigée avant l’intervention d’un architecte et le début des travaux ! Cela risque donc fortement de retarder votre projet d’architecture et augmentera considérablement le chiffrage et le coût d’extension de maison ou de l’espace de vie ! Un projet sommaire manquant de relevés précis ne suffira pas à rénover ni à valider vos projets d’architecture par un maître d’œuvre.

Quel est le coût d’un relevé d’architecture et de quoi est-il composé ?

Le coût d’un relevé d’architecture est très variable en fonction de la maîtrise d’architecture. Il dépend des bureaux d’études, de la complexité du projet mais aussi de l’expérience et des compétences de l’architecte, du chef d’orchestre qui le réalise et du suivi des travaux. Ce document peut être payant ou gratuit, selon les cas. Par exemple si vous souhaitez faire construire une maison individuelle sur votre terrain, il faudra obligatoirement faire une demande de permis de construire et donc fournir un plan complet pour pouvoir présenter votre dossier à la mairie et programmer la réception des travaux ! Dans ce cas-là, le prix sera plus élevé que si vous souhaitiez simplement modifier votre espace intérieur ou procéder à la réhabilitation ou l’aménagement d’une seule partie des espaces intérieurs !

Le tarif variera en fonction des matériaux utilisés (bois ou béton par exemple) et aussi des prestations annexes demandées comme : la faisabilité de la restructuration, la réalisation des plans, la conception intérieure, l’aménagement extérieur ou les plans techniques (plancher chauffant etc.) de votre projet de rénovation ou de construction de maison.

Pour connaître le prix exact avant toute chose, demandez toujours un devis d’architecte en cabinet d’architecture ! Les professionnels de l’architecture sauront vous conseiller sur chaque projet, un ouvrage privé, l’exécution des travaux, les contraintes techniques, une installation bioclimatique ou encore les extensions grâce au concours du géomètre et même l’ameublement final. La coordination de chantier avec les différents corps de métier est essentielle, le scénographe dessine les plans et les maquettes, le design intérieur propose l’agencement et la décoration intérieure… Le parfait achèvement des travaux revient à l’architecte spécialisé et aux équipes d’architectes.

Votre budget ne doit pas être sacrifiée à cause d’une erreur initiale ! Lorsque vous allez acheter une maison, l’agence d’architecte va toujours essayer de trouver la meilleure affaire possible. Cependant beaucoup ignorent que certaines clauses sont importantes à prendre en compte avant tout achat immobilier.

Voici les points importants dont on doit tenir compte avant la réalisation de travaux :

  1. L’assurance décennale en France, elle couvre les malfaçons sur 10 ans. Elle permet de se protéger contre les malfaçons sur la construction, le gros œuvre et l’isolation. Elle est obligatoire pour tous les logements construits depuis plus de 10 ans.
  2. La garantie biennale : Cette garantie couvre les défauts dans le second œuvre (peinture, plomberie, électricité…). Elle est valable pendant 2 ans.
  3. La clause « à neuf » Si vous achetez un bien qui a été rénové par son propriétaire précédent, il faut impérativement que cela soit stipulée dans votre contrat de vente !
  4. L’assurance Dommages-ouvrage Il s’agit d’une assurance obligatoire en cas de travaux. Elle couvre les dégâts causés par le chantier et la responsabilité du professionnel qui réalise les travaux.
  5. La garantie des vices cachés : Cette assurance est obligatoire si vous achetez un bien dans une copropriété. Elle permet de faire valoir ses droits en cas de vice caché (durée, état…).
  6. L’assurance Dommages-propres : Il s’agit d’une assurance facultative en cas de vente entre particuliers. Elle couvre votre responsabilité civile à l’encontre du vendeur ou du locataire si vous êtes propriétaire bailleur.
  7. Le contrat « tout risques » : Si vous achetez un bien dans une copropriété, vous pouvez souscrire à ce contrat qui couvre les risques de dégâts des eaux, incendie et vol.
  8. Le crédit-bail : Si vous achetez un bien en leasing, il faut s’assurer que le vendeur est titulaire du droit au bail
  9. L’acte notarié : Un acte authentique doit être rédigé par un notaire pour tout achat immobilier.
  10. La garantie financière : Il s’agit d’une assurance facultative qui permet de faire face aux impayés éventuels du vendeur ou du locataire si vous êtes propriétaire bailleur.
  11. Les assurances habitation et responsabilité civile.